Vernissage de l'exposition victimes civiles 39-45

Ces dernières années et plus particulièrement en 2014 et 2015, de nombreuses commémorations officielles ont été célébrées pour rappeler les années sombres de l'occupation allemande.

 

Par cette hommage, nous avons voulu associer, toutes les victimes civiles et leurs familles qui ont payé également un lourd tribut à la Liberté retrouvé de la France.

 

Le choix de la date du 27 février 2015 pour cet hommage n'est pas le fruit du hasard.

 

Il y a 70 ans, en cette fin d'après-midi du 27 février 1945 animée par la sortie des écoles, des bureaux, des ateliers, un chapelet de bombes anglaises s'abat sur le quartier au sud et à l'ouest de la Bourse du Travail de la place Crèvecoeur.

Ce bombardement fut le plus meurtrier de la guerre : 97 morts y furent identifiés.

Dont 33 hommes, 48 femmes et 16 enfants de moins de 16 ans.

Il y aura environ 150 blessés.

Un jugement du tribunal civil de Boulogne sera nécessaire pour reconnaître le décès des victimes dont le corps volatilisé réduits en cendre ou dont les restes ne furent pas identifiables.

Aux funérailles, plus d'un millier de personnes représentaient à elles seules les familles en deuil.

Du jamais vu depuis l'enterrement des victimes du « Pluviose » en 1910

 

La destinée aura voulu que Calais déjà si meurtrie par cinq années de guerre, subisse encore cette atroce épreuve.

S'ajoutent également pendant et après les hostilités, une interminable liste de celles et ceux qui furent tués par les mines et les pièges des engins diaboliques mis en en place par l'armée allemande.

 

 

Nous ne pouvions faire un hommage aux victimes civiles sans évoquer le bombardement aérien enduré par la ville de Marck, rue au Sable, dans l'intervalle séparant le départ des troupes allemandes et l'arrivée des troupes canadiennes, au matin du 28 septembre 1944 ou 29 personnes périrent, des familles entières furent décimées.

 

Contrairement à la guerre 14-18, le tribut payé par la population civile était plus lourd que les pertes militaires.

Sur un total de 892 victimes, il a été dénombré 263 militaires tombés au champ d'honneur, ou morts pour la France, des suites de leurs blessures ou en captivité.

En revanche, 629 civils ont été tués soit : 551 dans les bombardements aériens, sous les tirs d'artillerie, par les mines, les sentinelles et autres faits de guerre, 39 hommes et femmes ont disparu en déportation, 37 hommes ont été fusillés et 24 jeunes requis du STO ne sont pas rentrés des usines allemandes écrasés par l'aviation lourde.

 

Mais ces chiffres sont loin de refléter le calvaire vécu par tous les Calaisiens.

 

A partir des fiches de renseignements élaborées par les services municipaux de l'époque, et des écrits de Robert Chaussois, nous sommes partis à la recherche des familles ou proches des disparus afin de mettre un visage à ces personnes. Cette quête nous a permis de mettre la main sur les photographies de 119 victimes.

 

 

Merci à tous ceux que nous avons importunés si souvent et qui nous ont toujours réservés un si bon accueil. Ils nous ont apportés une aide considérable.

 

Chacun, à leur manière, ont apportés une pierre à l'édifice.

 

Un grand merci aux familles ou proches de disparus ainsi qu'aux rescapés d'être là aujourd'hui, venant parfois de très loin.

 

Il est bien évident que cet hommage n'aurait pu voir le jour sans les nombreux témoignages poignants, les clichés et objets qui nous ont été livrées tout au long de ce projet.

 

Merci de nous avoir fait confiance, pour retranscrire une partie de l'histoire de Calais, une partie de votre histoire.

 

Notre plus grande satisfaction, aura été de rencontrer des gens formidables tout au long de ce projet, afin de faire sortir de l'ombre vos proches, pour ne jamais les oublier.

 

Merci.

 

Calais Photos Nostalgie

 

 

 

 



Les réactions

  • Avatar
    Robert Debackere

    Le 02/04/2015 à 11:32:14

    Merci Monsieur Ruet et à toute votre équipe d'avoir ainsi réveiller des souvenirs enfouis dans nos mémoires mais quand même jamais oubliés. J'aurais bien sur aimé être parmi vous pour cette cérémonie mais à mon âge la distance qui nous sépare est très importante. J'espère qu'un jour nous aurons l'occasion de nous rencontrer.
    Robert Debackère

Réagir


  • CAPTCHA

Notre association

Vidéos

Calais d'autrefois

Histoire du mois

Résistants, Fusillés et Déportés

La presse en parle

Liens

Galerie photos (247)

Livre d'or

  • Dernier message :

  • felicitations pour toutes vos expos qui sont toutes magifiques mes amitiés depuis le bas de la France pascal ps à quand une rue,une place ou un giratoire GEORGES ALLO à CALAIS ??? j'ai écrit au...

    par pascal cape
  • Aller sur le livre d'or →

Calendrier

« Mai 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031