Calais vu du ciel de 1921 à nos jours article de VDN

La voix du Nord du 12 mars 2016

 

« Calais vu du ciel »,

à voir à la salle du Minck jusqu'au 20 mars..

 

 

A partir d'aujourd'hui et jusqu'au 20 mars, l'association Calais Photos Nostalgie propose une exposition intitulée « Calais vu du ciel de 1921 à nos jours ». Plusieurs centaines de photos de la ville sont à découvrir. Une exposition rare de clichés aériens à une époque où les drones n'existaient pas.

 

Wendy Wasielewski et René Ruet, de l'association Calais Photos Nostalgie, travaillent sur cette exposition depuis un an.

 

Calais. Sur ce cliché de 1921, on découvre la Citadelle, entière, avant que sa partie sud ne soit détruite pour la réalisation, en 1969, de l'avenue Coubertin et l’extension de la gendarmerie mobile. Cinquante ans plus tard, sur cette photo, c'est le chantier de la construction de la maison de retraite Coubertin qu'on aperçoit. En lieu et place, des actuels travaux de construction du foyer de l'AFAPEI. Ici, la cité Lesieur et ses logements précaires UK 100, le long de l'avenue de Verdun. Sur cette image, l’hôpital du quai du commerce et qui aujourd'hui a été remplacé par le centre hospitalier du Virval. A partir d'aujourd'hui et jusqu'au 20 mars, l'association Calais Photos Nostalgie propose une exposition rare sur la ville : «  Calais vu du ciel de 1921 à nos jours ». Plusieurs centaines de photos sont accrochées à la salle du Minck. Les panneaux retracent différentes périodes : 1921, 1938, 1946, 1961, 1965,1970 et ces dernières années. Ce fond précieux d'images, René Ruet, qui préside la petite association, les a collectées au grès des années. Certaines proviennent de dons comme cette série de photos datées de 1921. « On m'a donné un gros carton de photos. Il a fallu trier et réparer beaucoup d'images. » Un travail minutieux de restauration, de numérisation et d'impression (avec l'imprimante de format A2 de l'association) réalisé avec sa compagne Wendy Wasielewski. Une partie des clichés a également été récupérée aux archives de l'IGN (Institut national de l'information Géographique et forestière). « Pour certaines vues, comme celles du port, il faut parfois jusqu'à huit photos pour faire une seule grande image », note Wendy.

 

Récolter des témoignages

 

L'ensemble des vues aériennes exposées sont datées et légendées pour permettre aux visiteurs de s'orienter. René Ruet et Wendy Wasielewski seront également présents tous les après-midis pour renseigner. «  Ce qu'on recherche à travers les expositions, c'est aussi de pouvoir avoir le témoignage des anciens. Ils ont parfois des documents à nous faire partager ». détaille le couple, passionné d'histoire locale. Cette collection d'images, l'association continue de la nourrir avec des clichés aériens d'aujourd'hui réalisés par Wendy, avec la complicité de Gaëtan, le fils de René, pilote d'ULM (lire ci-dessous).

« Calais vu du ciel » est la cinquième grosse exposition de l'association. En février 2015, la rétrospective consacrée aux victimes civiles de la Seconde Guerre mondiale avait marqué l'esprit de nombreux Calaisiens.

 

Calais vu du ciel de 1921 à nos jours à voir à la salle du Minck, tous les jours jusqu'au 20 mars de 14h à 18h. Gratuit.

 

L'usine Tioxide et une partie du port, une photo de Wendy Wasielewski prise depuis un ULM piloté par Gaëtan Ruet.


 

Suivre d'en haut l'évolution de la ville 

 

Gaëtan Ruet a plusieurs passions. Parmi elles, sa ville, Calais, les belles photos et surtout le vol. Trois grands centres d’intérêt que la photo aérienne lui permet de réunir. Contrôleur de train à la SNCF, le calaisien d'une quarantaine d'années consacre une partie de son temps libre au vol depuis cinq ans. « j'ai plusieurs ULM : pendulaire, paramoteurs.. Je suis principalement instructeur et , depuis trois ans, j'ai une DNC, déclaration de Niveau de

 

Gaëtan Ruet est formateur en vol ULM. Il consacre des vols pour la photo

aérienne en binôme avec Wendy Wasielewski

 

Compétence, pour la photo. Il faut passer un stage spécifique pour pouvoir faire de la photo aérienne », explique Gaëtan Ruet.

Dés que les conditions climatiques le permettent, lui est aux manettes de l'ULM et Wendy Wasielewski à l'arrière avec l'appareil photo en main. Ils survolent régulièrement Calais pour suivre les évolutions de la ville : le chantier du port, la destruction du camping municipal, la démolition de la maison de retraite Coubertin, celle de l'hoverport... « c'est très compliqué, très technique de prendre des photos aériennes. Il faut respecter une hauteur minimum de 5000 pieds (1500 mètres), avoir de bonnes conditions climatiques, pas trop de vent, une bonne luminosité, qu'il n'y ait pas de voile de nuages. Il faut le bon angle. Cela demande des heures. » De retour au sol, c'est Wendy qui s'occupe des éventuelles retouches. Depuis trois ans, le binôme a déjà pris plusieurs centaines d'images de Calais. Un fonds précieux qui continue d'alimenter la collection d'images de Calais qui est exposée pendant une semaine à la salle du Minck.

 

Par Dominique Salomez


 

Réagir


  • CAPTCHA

Notre association

Vidéos

Calais d'autrefois

Histoire du mois

Résistants, Fusillés et Déportés

La presse en parle

Liens

Livre d'or

  • Dernier message :

  • felicitations pour toutes vos expos qui sont toutes magifiques mes amitiés depuis le bas de la France pascal ps à quand une rue,une place ou un giratoire GEORGES ALLO à CALAIS ??? j'ai écrit au...

    par pascal cape
  • Aller sur le livre d'or →

Calendrier

« Avril 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30