Calais dans l'oeil des capteurs aériens. Nord Littoral du 12 mars 2016

Nord - Littoral - 06/03/2016


 

Le patrimoine vu du ciel :

Calais dans l'oeil des capteurs aériens


 


René (à gauche), Wendy et Gaëtan présentent l'un de leurs panneaux d'exposition.
 


C’est à une fabuleuse exposition de photographies que l’association Calais Photos Nostalgie convie le public à partir du samedi 12 mars à la salle du Minck. Une impressionnante série de photographies aériennes verticales anciennes, complétées de clichés pris du sol permettront aux passionnés de patrimoine et d’urbanisme de retracer l’évolution de nombreux quartiers de Calais, saisis également aujourd’hui depuis le ciel. Du jamais vu !

 

Les domaines de recherche de l’association Calais Photos Nostalgie sont nombreux : de grandes figures historiques comme le commandant Mengin (libérateur de Calais en 1944), ou politiques, comme Gaston Berthe (déporté devenu maire de Calais de 1947 à 1952) ou Jean-Jacques Barthe (maire communiste de Calais de 1971 à 2000), mais aussi des anonymes (les victimes civiles de la Seconde Guerre mondiale à Calais) voire des bâtiments (les différents ponts de Calais par exemple).

 

Un projet ambitieux

 

Après avoir exploré les ressources photographiques disponibles – ce qui suppose un gigantesque travail de collecte complété d’une restauration minutieuse des clichés endommagés – les membres de l’association poursuivent leur enquête en allant recueillir des témoignages éclairant le pan de l’histoire ou du patrimoine qu’ils veulent mettre en valeur. A la clef, des expositions qui font souvent événement et replongent les Calaisiens dans un passé récent, celui du XXème siècle révolu.

 

L’ambition de René Ruet, président de Calais Photos Nostalgie, est cette fois de faire (re)découvrir aux Calaisiens leur ville sous un angle inédit : vue du ciel ! Grâce aux ressources fournies par l’IGN, on peut suivre la morphologie du territoire de la cité et ses modifications depuis les années 1930 dans tous leurs détails par le prisme d’un capteur photographique placé de façon à enregistrer des prises de vue verticales. Ainsi, rien n’échappe à l’œil de l’appareil.

 

Un commentaire accompagne les clichés, en noir et blanc, tant il est parfois difficile de reconnaître telle ou telle fraction d’une cité qui a subi des remodelages incessants, suite aux destructions de la Seconde Guerre mondiale et à la longue reconstruction qui a suivi, suite également aux campagnes d’élargissement et de modernisation de la voirie, d’édification de logements collectifs ou de bâtiments administratifs.

 

« En regardant pendant des heures ces clichés, j’ai exploré le passé de chaque quartier, et j’essaie quand c’est possible de relier telle ou telle photographie prise du sol avec la  vue d’ensemble dont je dispose. Je replace ainsi des éléments du patrimoine architectural calaisien dans leur contexte géographique et historique » explique René Ruet, qui a pris soin de mettre en regard dans l’exposition ces vues aériennes verticales avec des vues prises du sol, pour leur conférer une réalité plus tangible.

 

En effet, à force de survoler Calais à plus de quatre mille mètres d’altitude, la surface du sol offerte aplatie à notre regard devient presque abstraite et il est utile de lui restituer du volume. Ce voyage en suspens dans le passé, fascinant, se prolonge par une décoiffante échappée dans le présent prenant appui sur une autre série de clichés réalisée également depuis le ciel par deux membres de l’association, Wendy Wasielewski (trésorière) et Gaëtan Ruet (secrétaire).

 

Prises de vues depuis un ULM

 

Passionné d’aéronautique, Gaëtan a longtemps animé une association de modélisme et, surtout, il a fini par se lancer lui-même dans le pilotage : le jeune homme passe son brevet pilote, puis son brevet d’ULM catégorie 1 puis catégorie 2. En 2012, il fonde Opale'R formation ULM qui lui donne l’occasion, avec quelques copains, de survoler le littoral et d’admirer la richesse de ses paysages. L’idée de réaliser des reportages photos se fait rapidement jour.

 

Très vite, son implication dans l’association fondée par son père l’amène à imprimer une orientation patrimoniale à son projet : Gaëtan embarque Wendy dans son ULM pendulaire, c’est elle qui fait le focus et appuie sur le déclencheur de l’appareil photographique, en ayant appris à s’habituer à ces conditions de travail un peu particulières. « Au moment du décollage, je ressens toujours un peu de stress en raison de l’accélération. Mais ensuite, le survol est très agréable et je découvre Calais comme jamais je n’aurais pu en rêver » raconte la jeune femme.

 

En effet, l’ULM offre beaucoup de liberté pour varier les angles de prises de vue. Chaque vol doit être dûment autorisé et contrôlé au niveau du périmètre parcouru. Les conditions climatiques, notamment la force du vent, empêchent parfois les sorties. Reste que les centaines d’images déjà captées depuis l’ULM constituent autant de pièces qui s’ajoutent à un stock d’archives conséquent et précieux.

 

C’est la première fois qu’un tel point de vue concernant une superficie aussi large de Calais et couvrant un espace chronologique est proposé au public. L’exposition « Calais vu du ciel de 1921 à nos jours » se tiendra du 12 au 20 mars 2016 dans la salle du Minck, de 14h à 18h. L’entrée est libre et gratuite.

 

Magali Domain


 


 

Le site de l’association


 

Le site de l’association comporte différentes rubriques, dont certaines sont renouvelées à un rythme mensuel. On y trouve des photos bien sûr, des cartes postales, des vidéos, mais aussi des textes. Voir notamment l’Histoire du mois, dont la dernière en date met en avant un héros de l’aéropostale en lien avec Calais, André Depécker.

http://www.calaisphotosnostalgie.com


 


 

Encadré : sur ce cliché datant de 1970 centré sur la Citadelle, on observe au Nord les cuves à pétrole et surtout le démantèlement en cours de la demi-lune au Sud qui a permis de construire l’avenue Pierre de Coubertin et de doubler la superficie de la gendarmerie mobile. On voit également à gauche de la photographie le lycée Coubertin déjà en grande partie sorti de terre, et entre les murs de la Citadelle et le quartier de l’Esplanade, la sous-préfecture en cours d’édification. Egalement visibles, au Sud-Ouest la rotonde SNCF et une partie des établissements Pagniez, aujourd’hui disparus.

 

 


 

Pour information

Partagez la passion pour l’aéronautique de Gaëtan Ruet sur http://www.opalerformationulm.fr/


 

Réagir


  • CAPTCHA

Notre association

Vidéos

Calais d'autrefois

Histoire du mois

Résistants, Fusillés et Déportés

La presse en parle

Liens

Galerie photos (247)

Livre d'or

  • Dernier message :

  • felicitations pour toutes vos expos qui sont toutes magifiques mes amitiés depuis le bas de la France pascal ps à quand une rue,une place ou un giratoire GEORGES ALLO à CALAIS ??? j'ai écrit au...

    par pascal cape
  • Aller sur le livre d'or →

Calendrier

« Avril 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30