Retrouvailles inattendues pour les descendants du trio libérateur de Calais.

Retrouvailles inattendues pour les descendants du trio libérateur de Calais.

 

Gaby Mengin, Claude Legrand et Georges Alloo fils, respectivement filles et fils du capitaine Vendroux et Georges Alloo des FFI, se sont retrouvés lors d'une rencontre chargée de souvenirs. Et d'émotions.

 

Si le rendez-vous entre Gaby Mengin et Claude Vendroux était prévu, les deux filles des illustres militaires n'étaient pas au bout de leur joie. Organisateur des commémorations autour de Mengin, René Ruet entamait : «  Dans les écrits, sur les photos, on voit Mengin, Vendroux, et Alloo. J'aimerais que nous ayons une pensée pour lui, car il a fait beaucoup. »

 

Invité surprise

 

      Mme Legrand, Georges Alloo fils

                   et Gaby Mengin

 

A ce moment précis, Georges Alloo fils fait son entrée au Mouton Blanc, rue du Vauxhall. Stupéfaction des invité qui n'étaient pas au courant. Les descendants directs des libérateurs de Calais réunis dans la même pièce ! «  Oh ! , c'est génial, vous ressemblez à votre père. » Claude Legrand manifeste un enthousiasme palpable. Gaby Mengin est plus réservée, les yeux rougis, au bord des larmes, encore sous l'émotion de la rencontre la fille de Jacques Vendroux. Elle qui n'était jamais venue dans la région ne doit sans doute pas regretter le déplacement.

 

 

Georges Alloo fils n'était pas prévu et n'est arrivé que ses derniers jours, retrouvé par un ami de René Ruet. Immédiatement séduit par son projet, il a joué le leu jusqu'au bout. Et les souvenirs fusent. Ainsi que les anecdotes parfois ignorées. « Je revois le cercueil de Mengin » se souvient Claude Legrand. « Quand nous avons su que c'était les Canadiens qui l'avaient tués, nous étions presque soulagés. » Et Georges Alloo enchaîne. « C'était mon père qui a emmené le cercueil de Mengin, du cimetière d'Ardres jusque dans le Loiret en 1949. il a fait ça en camionnette. Ce n'était pas légal. Mon père n'avait peur de rien, on n'a pas demandé de papiers. »

 

 

Détails connus

 

Des questions restent en suspens autour du commandant Mengin. Il aurait marié un couple avant sa mort. Bruno Mengin, son neveu, s'interroge sur une plaque déposé sur sa tombe portant l'inscription OCM, d'une association inconnue. Malgré les souvenirs, quelques passages demeurent mystérieux.

« J'ai la chair de poule. J'avais réussi à tout occulter, tout était dans un placard. Aujourd'hui les souvenirs ressortent », résume Gaby Mengin.

 

Moment de recueillement au Virval

 

Les festivités autour du commandant Mengin se sont poursuivies l'après-midi avec le dépôt de gerbe de fleurs sur la stèle de la route du Virval.

 

                            Devant la stéle au Virval

 

Il s'agit de l'endroit exact où le commandant fût mortellement touché par un obus canadien alors qu'il venait de faire évacuer Calais avec l'aide du Capitaine Vendroux et de Georges Alloo. Il devait décéder quelques heures plus tard à l'hôpital. C'est beaucoup d'émotions. « J'ai l'impression de revivre sa mort et je vois à quel point il a compté pour les Calaisiens. » a déclaré Gaby Mengin.

 

La Voix du Nord

par Stéphane Dubromel

Avril 2008

Réagir


  • CAPTCHA

Notre association

Vidéos

Calais d'autrefois

Histoire du mois

Résistants, Fusillés et Déportés

La presse en parle

Liens

Galerie photos (247)

Livre d'or

  • Dernier message :

  • felicitations pour toutes vos expos qui sont toutes magifiques mes amitiés depuis le bas de la France pascal ps à quand une rue,une place ou un giratoire GEORGES ALLO à CALAIS ??? j'ai écrit au...

    par pascal cape
  • Aller sur le livre d'or →

Calendrier

« Avril 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30